Zistoir Kristian

Article Témoignages jeudi 5 mars 2009

Vendredi 1er janvier 2010, par André Robèr // La presse en parle

http://www.temoignages.re/edition-bilingue-en-creole-et-en,35469.html

Le recul de près de 30 ans dont nous disposons aujourd’hui pour lire “Zistoir Kristian”, premier roman écrit en créole réunionnais, permet de lire l’Histoire de la République d’une manière tout à fait singulière. Le lien entretenu entre la France et ses DOM a toujours été un lien ambigu, ou tout du moins, il a toujours été perçu comme tel par les habitants de cette « marge de la France ». Faut-il le souligner ? Les récents événements qui ont eu lieu en Guadeloupe ou en Martinique, comme ceux qui eurent lieu à La Réunion dans les années 1990, peuvent en apporter un brûlant témoignage…
A l’occasion de l’anniversaire de ses trente années d’existence, les éditions K’A, engagées dans la voie de la promotion et de la diffusion de la langue créole, ont choisi de rééditer ce roman fondateur qui propose de mettre en perspective le parcours d’un ouvrier réunionnais qui, via le BUMIDOM, s’est rendu en France continentale pour fuir une situation de misère dans l’île…

En 1977, les éditions François Maspero publient un texte fondateur de la littérature réunionnaise, “Zistoir Kristian”. Signé de manière anonyme par un certain « Christian », le roman est tiré en deux versions : la première est exclusivement en français, alors que la seconde est bilingue, en créole de l’île de La Réunion et en français… C’est cette seconde version que les éditions K’A rééditent aujourd’hui dans son intégralité. Elle est composée de quatre parties : un avant-propos signé « Les traducteurs », une note intitulée “Quelques règles pour lire le kréol” et les deux versions des “Mes-aventures” de Christian.
Pourquoi « Mes-aventures » ? Parce que, racontant à la première personne le parcours d’un Réunionnais de l’île au continent, le roman met avant tout l’accent sur les désillusions de ce dernier : croyant fuir un état de misère, Christian « saute la mer » pour aller faire sa vie en France. Or, témoigne-t-il, son expérience ne pouvait être qu’un échec : « français sur le papier », mais originaire d’une l’île de l’océan Indien, il prend très vite la mesure de ses différences…
Se donnant pour objectif de faire connaître la condition des migrants dans les années 1960-1970, “Zistoir Kristian” voulait proposer une approche de ce que pouvait être alors la politique migratoire du gouvernement français (et notamment celle conduite par le BUMIDOM).

Références : Christian, Zistoir Kristian. Mes-aventures : Histoire vraie d’un ouvrier réunionnais en France, France (Ile-sur-Têt), 2009, 203 p.
Préface et entretien : Stéphane Hoarau.
Prix : 16 euros son intégralité.

Répondre à cet article