Poèt Larénion N°14 André Robèr

Isi tout domoune lé kréol

Jeudi 27 septembre 2012, par André Robèr // CD DVD

Uniquement par correspondance à
chèque à l’ordre de DCC
Editions K’A
2 rue juilen Panchot
66130 Ille-sur-Têt France

André Robèr est un écrivain, poète, éditeur et peintre réunionnais né le 21 juillet 1955 à La Plaine-des-Palmistes, sur l’île de La Réunion. 
Il peint et expose en France, Italie, Corse et à La Réunion depuis 1986. 
Il a exposé à Kréyol Factory à la Villlette Paris en 2009.

Tout en poursuivrant son œuvre artistique, il commence à écrire des ouvrages de poésie, des poèmes visuels. 
Peintre et plasticien, André Robèr est invité en résidence de 1994 à 1996 à Art Transit (ateliers à Marseille) et, en décembre 2000, en résidence à Saint-Benoît de La Réunion.
Le poète anime des ateliers à La Réunion et en France et donne des lectures, à Lire en Fête (Paris), aux Voix de la Méditerranée (Lodève) et à la Cave poésie de Toulouse. En mars 2003, les étudiants de l’École des Beaux-Arts du Port (La Réunion) font un travail collectif sur son écriture poétique. Il fait des conférences régulièrement sur la naissance de l’écriture en créole réunionnais. 

Il fonde les éditions K’A en 2009, où il édite les textes fondamentaux du créole réunionnais. Quinze CD sur des poètes réunionnais et une soixantaine d’ouvrages y sont publiés. 
Depuis 2010 il anime la galerie (13) TREIZE, dans son atelier à Ille-sur-Têt. 
Il habite en Catalogne Nord depuis 4 ans.

Une experte internationale en musique

Cathy Heyden commence à pratiquer le saxophone et l’improvisation en autodidacte tout en s’engageant dans le théâtre, la danse et la performance. 
Elle croise les chemins d’amis improvisateurs musiciens, danseurs, plasticiens ou comédiens des scènes nancéenne, toulousaine (La Flibuste, Michel Doneda, Ninh Lê Quan, Martine Altenburger, Fabrice Charles, Ly Thanh Tiên, David Chiesa...), parisienne (Hervé Zénouda, Thomas Petit, Dante Feijoo, Jean-Luc Degioanni, Sébastien Branche, Bruno Fernandes...) ou italienne (Jacopo Andreini, Fabio Bello), espagnole (Liba Villavecchia, Artur Matamoro Vidal), japonaise (Kumi Iwase, Trami Nguyen, Kazumi Fuchigami, Yukiko Murata).

Elle parcourt le monde avec Urban Sax. Elle joue GHK Trio avec Béatrice Godeau (violoncelle) et Judith Kan (voix), tandis que les performances "Soulever un caillou dans la rivière" se déclinent en duo et dans l’espace avec Jean-Pierre Valette (sculptures, installations, voix). "Musique pour pupitres & ustensiles", avec Olivier Bartissol, que rejoint régulièrement Dante Feijoo (sax), performe le détournement et l’oubli de son instrument.

Au Festival Avant-Garde de Schiphorst 2009 (Allemagne), le guitariste, vidéaste et performer Uwe Bastiansen l’invite à se joindre à lui pour une performance aux côtés de Zappi Diermaier (batterie), Geoff Leigh (flûte), Fritz Müller (claviers) et Diego Vinciarelli (batterie). Jean-Hervé Péron (trompette) et Diego Pandiscia (basse) rejoignent cette formation internationale (Allemagne-Angleterre-France-Italie) pour l’enregistrement d’un disque à venir.

Parallèlement à son activité artistique, elle est musicienne intervenante en milieu scolaire (formation au CFMI d’Orsay) et mène des recherches universitaires sur le « Happening » (Maîtrise) et le « Théâtre musical » (DEA, Thèse).
 Elle participe à des conférences (Festival d’Avignon, CDMC) et collabore à des revues (Mouvement, Accents - Ensemble Intercontemporain, Cahiers d’Histoire de la Radiodiffusion, Improjazz, Anartiste...) pour des interventions et articles sur la musique contemporaine, le théâtre musical, l’improvisation, le jazz...



Répondre à cet article