A propos de Tel un requin dans les mers chaudes

Vendredi 25 septembre 2015, par André Robèr // Livre d’or

Cela fut en été, le 18 juillet 2015, Monsieur André Rober, très grand Monsieur de la poésie actante et voyageante et libertante, et volontante me donna son dernier livre
TEL UN REQUIN DANS LES MERS CHAUDES
il est homme de grâce et d’humblesse, je suis timide, nous fîmes comme si de rien n’était et puis je me livrais à la lecture de ce chef d’oeuvre, et je sais que des dieux ou des hommes il sera reconnu. On y lit une langue nouvelle, de corps, de sons, de fracasseries tendres, de joliesses aidantes au lecteur, de gentillesse farouche et rebelle à toute pliure, on y lit des sujets de remise en accord des lecteurs si perdus modernes oui on peut encore rêver une liberté un sens une justice un cœur une vie une espérance une équité Oui on peut faire l’amour bellement et le dire
André Rober l’invente ici et nous fait rêvant, inventeurs, il fit brûler les mots au chaud, et nous donne envie d’être aussi brûleurs comme tous tous ceux qui sont poètes, il fait un monde nouveau et chante celui qui est là avec son sien, et nous fait poètes et nous donne le droit de faire poessis faire dit le latin on sent fort les vagues et la terre forte de son île, de ses îles, de sa femme, et discrètement, mine de rien, en toute élégance, il y a là un fou beau poème

VOILA LE PRINTEMPS
INSTANT MAGIQUE
Où TOUT CE QUI COMPTE DE FEMIIIN SE DéNUDE
TROUBLE LA VIE
DE NOUS PAUVRES HéTéROSEXUELS MASCULINS
LA VIE EST CRUELLE

VIE DE FAIRE
éVITE LE DOUTE
RESPIRE LE BONHEUR
TU VERRAS
SI LE MATIN
L’ABSENCE DU LAITIER
TRANSFORME TOUTE NOTRE POSTURE

D’AUTRES MOMENTS D’éCRITURES
ME MèNERONT à TOI
J’éVITERAI LES LARMES
JE FERAI L’ADULTE
COMME ON AIME
POUR JOUER
LES ADULTES AUSSI JOUENT

Ô COMPAGNONS
L’HUMAIN RÔDE ENCORE AUTOUR DE L’ESPOIR
IL SE CRAME LES AILES DANS LES TOILES D’ARAIGNéES
ICI OU Là
INGéNIOSITé
DOMINATION
SUBTILITé
çA DéBORDE DE FAIRE
AUCUN DéCOR FIXE
DANS CE MONDE-CI
NOUS MèNE

DE LA DESTINATION FORCéE DES CORPS
DE LA DéGRADATION DES CORPS
DE LA BEAUTé D’UNE PARTIE DES CORPS
DE LA LAIDERUR DES CORPS
DE LA FONCTION INTELLECTUELLE D’UNE PARTIE DES CORPS
ET PALER
DE L’ABSENCE

CONQUÊTES ET SPLENDEURS
SOUPAPES DE L’EGO
INTIMES CONTRADICTIONS

S’APPRÊTER POUR LE BAL DES DUPES
SE PARER POUR LE CARNAVAI DES EMBROUILLES
CROIRE, PRIER ET ATTENDRE, TELLE N’EST PAS MA POSTURE

COMMENT S’éCHAPPER SE DIT L’êTRE

Mes morceaux de mes préférés
puis d’autres encore
anarchiste tellement
totalement
sans équivoque
salutaire
tranquillement
élégamment salutaire

et le ressac encore et l’amour et les femmes

comprises là

c’est si rare encore

chaque texte ainsi relibère un peu les femmes

mais pourquoi les a-t-on mises en cage ?

Chaque texte ainsi relibère ainsi tous libertation
mais pourquoi l’humain s’est mis en cages ?

PPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFHHHHHHHHHHHOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU

merci André Rober

ça fait tellement du bien

lire et relire et relire encore

tes écris salés qui donnent le droit à rêver la liberté encore

et tellement autre chose

pas dit

dit dans tes dits pas dits
dits là

PPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPFHOOOOOOOOOUUUUUUUUUU

merci beaucoup

pardon j’en fais trop

il y a de la TEMPÊTE DE SHAKESPEARE dans tes poèmes là,
de la valse de Dumas,
de la folie Claudel

et de la mer salée

et quoi encore

et je dis le théâtre depuis 49 ans alors fatalement tes poèmes j’adore

encore un petit peu s’il vous plaît

beaucoup

mais j’en fais toujours trop

arrête donc ces mots où tu veux,
moi je ne suis que mets eux en scène

sont beaux

Jeanne

info portfolio

Répondre à cet article