Kaloune Kayé la sirèn ou le rêve de Fanja

Astèr 9791091435307 Prix 15€

Dimanche 13 décembre 2015, par André Robèr // Blog

Collection Astèr

Kaloune bercée par les chants de maloya traditionnels, sacrés ou profane de Danyel Waro ou du Rwa Kaf, puis de Bob Marley, elle écrit depuis l’âge de six ans. Des exercices d’écritures alphabétiques tout simples, jusqu’au journal intime, elle découvre la poésie créole au lycée, intriguée par les textes de Francky Lauret et la poésie de Patrice Threutard, poètes de renom réunionnais. Ainsi l’oralité, la musique, et l’écriture sont pour elle comme l’eau, l’air et la terre, justes complémentaires.
Depuis elle écrit, chante et raconte des histoires. Kayé la sirèn est son second recueil de poésie.Kaloune bercée par les chants de maloya traditionnels, sacrés ou profane de Danyel Waro ou du Rwa Kaf, puis de Bob Marley, elle écrit depuis l’âge de six ans. Des exercices d’écritures alphabétiques tout simples, jusqu’au journal intime, elle découvre la poésie créole au lycée, intriguée par les textes de Francky Lauret et la poésie de Patrice Threutardt, poètes de renom réunionnais. Ainsi l’oralité, la musique, et l’écriture sont pour elle comme l’eau, l’air et la terre, justes complémentaires.
Depuis elle écrit, chante et raconte des histoires. Kayé la sirèn est son second recueil de poésie.
J’ai entendu un chant dans le ventre de ma mère. Il ne m’ a jamais quitté.
J’ ai d’ abord entendu un son, une note liquide puis ronde, et puis une voix, un visage onirique sous l’eau entre les parois les roches géantes ventre de mon humanité.
Caresse de la pluie rivière.
Corps chimérique .
Canal bichique.
C’était elle Fanja. Elle m’avait rendu ma dignité.

Kaloune

Répondre à cet article