Ale di partou salon du livre

Mercredi 27 février 2008, par André Robèr // Blog

La Rénion, Sin-Bnoi, bann zané 60. La modèrnité i fé-k pointe la tèt èk la télévizion mé osi èk lo shomaz, lalkol, la mizèr, la violanse. Shemin Brakanot sé lo domëne bann Ramondé, 3 frèr ki aksèp mal lo débarkman in lékip Ti-Blan koupër käne, okï konm zot-mëm mé gro travayër. Anparmi bann ” Kréol-lotrobor ” - là, Lémon i roprézante in monn diféran sa-k Shemin Brakanot la konï zïskalër. An plïss, toute i souri èk li : travay, lamitié bann fanm é zïska la shanse, samdi soir-là… Lé tro pou Zozèf Ramondé ki vë ke lo san i lav la tèr.

Deux mondes différents se côtoient dans le quartier de Chemin Bras-Canot. Les locaux se sentent rejetés par la modernité et ses miroirs aux alouettes ; ils sont confrontés au chômage et son cortège d’ennui, d’alcoolisme, de violence et de misère culturelle. Ils vivent mal l’arrivée de Petits Blancs des Hauts venus couper les cannes à leur place.

Les frères Ramondé veulent défendre ce qu’ils considèrent comme leur territoire. Face à eux, Lémon incarne tout ce qu’ils n’aiment pas : l’amour du travail, le respect, la réussite sociale et même le succès auprès des femmes. Un intrus dans le petit monde d’un village des années 60. Un intrus dont Joseph Ramondé ne peut plus supporter la présence.

Raharimana Tsiaron’ny nofo…

ISSN 2-910791-54-8 EAN 9782910791554 Prix de vente public :10€

Tsiaron’ny nofo… Tsiaron’ny teny nikalo mora ny aina sy ny fiainana ; fehin-tononkalo atolotr’i Raharimanana, mpanoratra malagasy. Maro ny boky efa navoakany fa ity no voalohany amin’ny teny malagasy.

Raharimanana, né à Madagascar, vit en région parisienne. Il a publié huit ouvrages dont Nour, 1947 (Le serpent à plumes, 2001), L’arbre anthropophage (Joëlle Losfeld, 2004), Za (Philippe Rey, 2008). Il est également l’auteur de l’essai, Madagascar, 1947 (Vents d’ailleurs, 2007) – travail de mémoire remarqué sur l’insurrection malgache. Les œuvres de Raharimanana sont traduites en plusieurs langues et dépassent largement les frontières de l’île.

Tsiaron’ny nofo un recueil en malgache sans aucune traduction et le premier ouvrage que Raharimanana publie chez K’A.

Répondre à cet article